Partagez | 
 

 OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eos

avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 27
Localisation : Lyon

MessageSujet: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Lun 23 Jan - 14:23

OPERATION ZEUS - Trinôme ALPHA - Simon / Yana / Eos - le 22/01/17 de 6h00 à 18h00




Les consignes sont claires nous devons dans un premier temps réaliser une phase de renseignement sur un croisement entre 8H30 et 10h00 dans le but d’identifier 2 VHL à l’aide des plaques communiquées dans l’ Ordre de Mission (OM), puis définir la direction prise par ses véhicules et essayer de les suivre.

Si nous ne parvenions pas à les suivre nous devions nous insérer sur une zone communiquée dans les OM puis atteindre au cours de notre progression capter des conversations radios afin d’identifier le QG et le traiter.

Ainsi départ de Lyon à 6h00 avec Simon puis nous récupérons à 6h30 Yana.

7h35 : Arrivée sur notre zone d’observation, nous essayons de trouver la meilleure position  pour cacher le véhicule afin de pouvoir effectuer une filature. La neige nous empêche de nous mettre dans des petits chemins carrossables aux alentours du croisement de la zone.

7H55 : Nous laissons notre VHL à 200 mètres du point d’observation et nous allons nous positionner.

8h35 : Yana et moi-même sommes en place. Yana dispose de son appareil photo tandis que je dispose d’un carnet de notes et de jumelles afin d’effectuer notre mission de renseignements. Simon reste au niveau du VHL prêt à intervenir pour nous récupérer ou bouger si nécessaire.






Entre 8h35 et 9h24 : 9 VHL vont passer le croisement et aucun ne correspond au signalement.

9h25 : Un bruit de moteur sourd se rapproche. Nous pensons au P4. Il s’agit d’un quad. Un individu casqué (casque noir avec marques rouges) avec un sac beige disposant de passants système MOLLE arrive sur la zone et coupe le moteur de son quad. Nous ne pouvons observer la plaque. Nous restons en observation et nous nous faisons encore plus discrets.  L’attitude du pilote est suspecte.

entre 9h25 et 9h36 : 4 autres véhicules vont passer au croisement.

9h37 : en provenance du Nord Ouest, un 4x4 type Suzuki fait un demi-tour sur le croisement et s'arrête. La plaque ne correspond pas aux VHL recherchés. 2 portes claques. un individu (le chauffeur du 4x4) échange avec le pilote du Quad mais nous ne pouvons pas comprendre ce qu’ils se disent. Puis le chauffeur du Suzuki s’avance dans le chemin, à proximité duquel nous nous sommes planqué (à 25 mètres), afin de fixer sur un panneau..... des ballons pour son enfant qui l’accompagne. Coup de stress inutile. Mais on ne se relâche pas, car le Quad est toujours en position.

9h40 : Départ du 4X4 type Suzuki avec à son bord Adulte et enfant.

9h40 : Arrivée d’un second quad avec un pilote en veste de sécurité routière jaune fluo. Il coupe son moteur et discute avec l’autre pilote de quad. LEs deux hommes se connaissent nous comprenons dans la discussion qu’ils sont équipés de pneus cloutés et viennent de passer par un chemin enneigé (ou nous voulions initialement planquer notre VHL).

A cet instant, le risque pour nous est qu’ils prennent le chemin à proximité duquel nous sommes en planque et être démasqué par ces individus à l’attitude suspecte dont nous n’avons pas d’information sur leurs intentions. Nous pensons qu’ils font du repérage pour un convoi potentiel ou en assurent la protection.

Nous ne pouvons pas distinguer les plaques qui sont à l'arrière des 2 quads et donc nous restons planqués et sous tension. Simon est informé que nous avons des quads sur la zone.

9h48 : Les 2 quads démarrent et prennent le chemin direction Sud-Ouest (une sorte de petite côte) à proximité du quel nous sommes planqués (nous sommes à moins d’un mètre du chemin). ils engagent la montée à bonne allure nous baissons la tête sous nos ponchos et ne bougeons pas.

L’intensité est forte mon coeur bat la chamade.

Les 2 quads passent et ne nous remarquent pas. Incroyable.
(j’aimerais voir la tête du premier pilote qui lorsqu’il regardera son film sur sa GoPro nous verra sur le côté du chemin).

Je préviens alors Simon, mais les communications sont mauvaises. Ce dernier en entendant les quads à déplacer le VHL afin de laisser un passage et s’est couché dans le VHL. il ne sera pas remarqué également.

Nous restons en observation jusqu’à 10h00. Et alors aucun VHL ne passe. J’informe le commandement de la situation par SMS : ALPHA NAN

10h03 : 2 nouveaux Véhicules passent mais ne sont pas conformes aux VHL recherchés.

10h05 : un VHL type P4, avec 2 individus à son bord, l’immatriculation correspond. le VHL passe au carrefour. Nous en informons le commandement par SMS : ALPHA OBS VHL CW 935 GY DIR N/O. Mais pas de second VHL nous décidons alors de rester en attente.

10h09 : un VHL suspect avec Groupe électrogène et à son bord un passager passe et prend également la direction N/O également. Nous décidons de rester en observation en attendant le 2nd véhicule.

10h10 à 10h20 : plus de VHL nous décidons de plier et de rejoindre rapidement Simon afin de nous rendre au point d’insertion pour la poursuite de la mission.

11H30 après être arrivé au point d’insertion, nous entamons la progression à travers champs afin de rejoindre la bordure de la forêt. nous prendrons la direction Sud/Sud-Ouest sur plusieurs Km jusqu’à ce que nous commencions à capter quelques fréquences radio. Nous faisons le choix d’être discret, ainsi notre progression est lente car nous empruntons que très peu les chemins.

Nous allons marcher ainsi durant près de 5 km en ajustant à plusieurs reprises notre direction. Nous recevons peu à peu les coordonnées de tir (en UTM Very Happy) dans un premier temps par texto puis dans un second temps nous les entendrons à la radio.





14h20 : après avoir obtenu une reconfiguration d’un tir par radio nous évaluons la position du QG et de l’artillerie à 5KM à vol d’oiseau, nous estimons qu’il nous faudrait marcher entre 7 et 8 km afin d’atteindre la position. Notre rythme jusqu’ici est de 1,4 km/h.
Soit entre 5h et 6h pour atteindre la position, nous ne pouvons effectuer une intervention terrain et nous demandons alors une frappe aérienne par SMS.

14h36 : La frappe nous est accordée, Simon vérifie une dernière fois la triangulation des données et me communique les coordonnées UTM pour la frappe.

14h55 : nous communiquons le coordonnées de frappe et nous commençons à manger entre-temps car la fatigue et le manque de lucidité est présent.

15h04 : Nous recevons par la suite une indication comme quoi le mortier a été neutraliser mais aucune trace du QG. Nous sommes néanmoins satisfait de cette frappe.

15h10 : On nous demande de rejoindre une position à proximité du QG mais elle aussi situé à plusieurs KM et nous ne pourrons l’atteindre avant le délai fixé en début d’OP, soit 18h00.

Nous essaierons alors tout de même de rejoindre notre VHL et de nous insérer à proximité en prenant la route sur 10km. mais arrivé sur place nous ne pouvons nous insérer facilement. Nous décidons de rentrer le finex sera donné moins de 20 minutes plus tard.



Mon retour perso



Les axes positifs :

- le scénario est bon
- super terrain
- superbe météo
- bonne immersion
- la phase de renseignement était bien ficelé mais pour engager une filature c’est compliqué.
- utilisation de coordonnées UTM
- la Garmin Fenix 3 c’est de la bombe

Les axes d’améliorations :

- notre positionnement sur la phase de renseignement on a un peu trainé on était en place véritablement prêt à 8H35 pour 8h30. On a pas été très bon là dessus.
- la triangulation avec la durée de tir a permis de localiser facilement l’artillerie. L’angle et le point d’impact (uniquement) donneront plus de difficulté.
- calculer rapidement combien de temps l’on met pour progresser en prenant en compte les facteurs de fatigue, de type de progression, de la météo dans le but de prendre de meilleures décisions dans un délai plus court.

Mes observations plus liées à l’organisation :

- Utiliser des coordonnées UTM était super.

- Je pense que le fait de garder un QG fixe avec montage de tarp, de camp etc est nécessaire et que les VHL devraient être utiliser pour patrouiller et/ou déplacer l’artillerie. Avec la possibilité de conserver des petites milices pour sécuriser l’avancer de l’artillerie par exemple.

- Le fait d’avoir détruit l’artillerie grâce à une frappe aérienne était très sympa.

- Ce qui pourrait être cool pour le QG (s’ils avaient été plus nombreux) ce serait d’envoyer une équipe récupérer les artilleurs blessés dans la frappe et les évacuer au QG pour les remettre en jeu. Cela ajoute une mission de sauvetage.  

- Multiplier les petites missions pour des binômes/ trinômes et faire en sorte que chacun est des choses différentes à faire et garder une grosse mission commune (exemple : élimination du QG). Faire en sorte que les missions données a chaque binômes soient différentes ou du même registre mais à des endroits différents (exemple des caches d'armes sur l'OP Search & Destroy)

- Réaliser si possible un test pour une OP (type ZEUS) sur le terrain de l’OP afin de savoir en amont si le terrain sera praticable et pour ainsi anticiper les aléas de l’OP.

- Définir un plan B dans les cas de désistement ou d’impossibilité d’atteindre certaines zones (mais je suis d’accord, c’est super dur et c’est chiant) et ne pas hésiter à en faire part à d'autres afin d'aider Papy dans le bon déroulement de l'OP.

- Mettre à la disposition de tous une carte, en pdf ou imprimée, avec la zone concernée et les données UTM.  

- Pour le rens. je pense que le mieux c’est de donner l’objectif complet du renseignement a obtenir et de laisser l’équipe gérer ses binômes et son organisation. Ainsi une équipe aurait pu :
           - placer un binôme sur un carrefour
           - préparer 1 à 2 VHL pour filature
           - préparer une équipe de récupération du binôme d’observation,

En somme laisser plus de liberté à une équipe complète, puis par la suite une foi le rens. réalisé donné des consignes pour la poursuite de la mission. Mais après je sais très bien a quel point ces phases sont complexes a gérer.



L'essentiel :



Je trouve néanmoins que malgré les différents aléas c'était une super journée et une très bonne OP. Ce que je retiens pour les organisations d'OP, c'est que nous devons au maximum essayer d'anticiper les situations avec les moyens que nous avons à notre disposition et sans oublier d'exploiter les ressources (humaines) qui sont à notre disposition. Par exemple, avec Simon, on a été très heureux et chanceux d'avoir pu compter sur Papy lors de Drakkar pour nous aider a mieux gérer l'OP. Donc Papy, si tu as besoin n'hésite pas à te tourner vers nous pour t'accompagner, on sera très heureux de te rendre la pareille.

Encore merci PAPY, on s’est bien éclaté ça nous aide pour mieux nous gérer lors d’écusson et ça nous donne des idées pour Drakkar 2.

Merci également à mes deux acolytes (Simon et Yana) de supporter mes sauts d’humeurs actuels.

Eos

Revenir en haut Aller en bas
boeuf84

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 31/12/2014

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Lun 23 Jan - 19:26

hello,
comme je vous l'avais dit au débriefe, j ai ete grandement impressionner par votre technique et efficacité.
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Simon

avatar

Messages : 1451
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Mar 24 Jan - 10:19

Rien à ajouter par rapport à Eos.
Désolé qu'on se soit encore loupé boeuf, et à très vite !
Revenir en haut Aller en bas
Yucca

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 11/03/2013
Age : 26
Localisation : Jassans Riottier

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Mer 25 Jan - 23:33

Voila mon petit retex pour cette première OP en votre compagnie Wink

Je tiens à tous vous remercier pour l'invitation, et Papy pour m'avoir arranger pour l'OP, merci à toi.

J'ai fais un petit reportage photo, c'est toujours plus sympa Smile

Arrivée a 8h30 chez Papy, je sens que la journée va être bien froide. Lac gelé, rivière figée, neige, ça annonce du lourd en température. On commence par un petit thé/viennoiseries.
Briefing carte, position artillerie/QG, itinéraire des véhicules avec Papy. Je fais aussi la connaissance de Barnes de SMP.
Préparation des véhicules, dégivrage, itinéraire.
Boeuf arrive peu avant notre départ.


Départ. Je suis avec Barnes dans le 4X4 Blanc, Papy et Boeuf dans le P4.
Chacun entame son trajet jusqu'a un point de rencontre défini lors du briefing.
Tout se passe bien. Papy nous avait demandé de faire quelques arrêts afin de vérifier que nous n'étions pas pris en filature.

Premier arrêt :
RAS.

Deuxième arrêt :
Nous avons tous les deux envie d'aller aux petit coin. Prétexte parfait pour nous arrêter sans attirer l'attention.
C'est à ce moment que je remarque une Renault Clio blanche piler 30m derrière lorsqu'elle découvre notre 4X4 arrête à la sortie du virage. Elle entame ensuite une marche arrière. La voiture repartira quelques secondes plus tard, et ses deux occupants ne nous jetteront même pas un regard, visages crispés regardant droit devant eux.
Rien de plus suspect. Nous comprenons alors que nous avons étés pris en filature. Bien joué à eux, nous ne les avions pas décelés. Sans cette bourde de leur part, nous n'aurions rien vu....Je note quand même la plaque. Un deuxième véhicule passe, Barnes identifie Pix à l'intérieur.
Nous repartons et recroisons cette Clio blanche à un carrefour, elle part en trombe sur la droite, pas de bol, nous prenons à gauche. ( pas de doute, ils nous traquent )
Plus tard, nous commençons à croiser un peu de la faune de la région. ( pour info la petite crotte noir qui court c'était quand même un bon sanglier Wink )


C'est ici que les choses se compliquent. Nous arrivons à environ 1km du point de RDV des deux véhicules sur une route enneigée. Manque de chance, notre 4x4 qui tracte la remorque avec le mortier à l'intérieur n'arrive pas à grimper la côte enneigée. Chance pour nous, le P4 arrive quelques minutes plus tard. Il nous remorque, nous pouvons continuer.


Malheureusement, quelques centaines de mètres plus loin, même le P4 est mis en défaut par le relief et la neige.
( On ne dirait pas sur la photo mais ça grimpe pas mal )


Nous décidons donc de rebrousser chemin.
Papy trouve rapidement une solution de replis et nous reprenons la route.


Un fois le nouveau site trouvé, nous installons le mortier et le 4x4 prêt à repartir en cas de soucis. Le QG en quant à lui à une centaine de mètres plus loin dans la forêt.

A ce moment là, le QG nous donne les première positions à détruire. Je me prends vite au jeu des communications radios grâce à Barnes qui m'en apprends beaucoup sur les communications spéciales artillerie. Vraiment sympa ! On note les coordonées, on confirme au QG, on annonce le depart de coup, puis attente du retour pour savoir si le réglage est bon, ou si la cible est détruite.

Début d'après midi, le QG nous demande de changer de position d'environ 500m afin d'ajuster nos tirs, nous nous exécutons. Pas facile de transporter un mortier à l'intérieur d'un 4x4, le tube sort donc par ma fenêtre passager, par très pro ^^'. Une fois la nouvelle position établie, nous reprenons nos activités de tir.

Barnes suggère par radio au QG des délais de réapprovisionnement des munitions, très bonne idée, renforce l'immersion, idée à creuser, mais je le laisserai en parler, il s'y connait bien mieux que moi. Nous en avons discuter sur le voyage du retour afin de rendre le rôle d'artilleur plus "vivant".

De nouveau le QG nous demande de changer de position et de revenir a notre position initiale du matin. Nous plions rapidement le matériel et revenons. A peine le temps d'effectuer quelques tirs, et nos adversaires détruisent le mortier grâce à une frappe aérienne. Bien joué les gars.
Nous plions le matos et rentrons au QG.

A partir de ce moment là nous serons des sentinelles qui patrouillent autour du QG.


Nous effectuons quelques tours autour du QG, rien a signaler, à part des chiens de chasse, occupés à traquer du gibier dans la forêt ( un peu notre situation actuelle, mais qui traque qui ? ), ce que nous permettra de pouvoir voir ( parfois de très près ) des chevreuils et un bon gros sanglier.
Suite a une patrouille, nous revenons avec Barnes auprès de Papy et Boeuf.
On discute autour d'un café, et du coin de l'oreille, j'entends un craquement dans la forêt. Un craquement sec, visiblement sous la neige, et isolé, sans aucun bruit autour. Cela nous semble suspect, Papy nous envoi avec Barnes en reco.
Bingo, nous tombons sur un binôme a environ 25-30m de nous et 150-200m du QG. Barnes tir un coup dans leur direction et nous nous retirons sur ordre du QG.

Suite à cela, le binôme viendra faire quelques tentatives de harcèlement autour du QG, mais sera finalement traité par Barnes ( TP ) et moi même ( PA ).
L'un attaquant le QG coté mortier, et l'autre de l'autre côté, coté véhicules. ( désolé je ne me souviens plus des azimuts ).
Quand j'ai eu une suspicion de contacte coté véhicule, on m'a suggéré que ça pourrait être un chien ( il y en avait effectivement pas mal dans la zone ). Mais un chien qui me regarde droit dans les yeux, se cache tout doucement derrière une souche et sort un PA pour toucher Papy ? On me la fait pas a moi xD
Malheureusement dans ces quelques échanges du tir, Papy sera touché et donc hors de combat et de commandement. J'aurais du plutôt partir avec Boeuf et non Papy au contacte pour ne pas risquer la perte le commandement du dispositif.

Fin des échanges, nous récupérons les 2 hostiles au sol qui nous rejoignent au QG.

Suite à cela, nous n'aurons plus aucun contact.

Quelques minutes avant le finex, aperçois une silhouette humaine noire passer au loin dans la forêt, mais aucune trace d'eux ensuite.
Après l'annonce du finex, un binome sort de la forêt, il s'agissait du binôme de Fashion et Max.

CONCLUSION
Ce fut pour moi une très bonne OP, pour une première en votre compagnie, c'est une réussite !
Le cadre, les paysages, l'immersion, la mentalité de chacun, tout était là pour passer une bonne OP.
Au moment de repartir de chez Papy le soir, j'en ai même regretté de devoir partir et ne pas remettre le couvert le lendemain....

Je me suis rarement trouvé en position de traqué, mais plutôt en traqueur, et les deux ont leur charme. Je signe pour chacun !
Autre point positif, la rencontre avec Barnes, on a bien rigolé, bien mangé ( encore merci pour les échantillons de bouffe gratuits ), j'espère te revoir sur les terrains !

J'oublie surement des choses, mais en tout cas le principal est là, pour moi ce ne fut que du positif, comme toujours avec vous !

Encore une fois merci à tous les participants, merci Papy pour ton invitation !

A bientôt j'espère ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://pierresimon01480.wixsite.com/portfolio
Simon

avatar

Messages : 1451
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Jeu 26 Jan - 0:35



Voila pour Alpha !
Revenir en haut Aller en bas
Eos

avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 27
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Jeu 26 Jan - 9:16

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sgt Barnes

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 43
Localisation : derrière toi !!

MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   Jeu 26 Jan - 9:21

Salut les Jok'air.

Tout d'abord bonne année et meilleurs voeux à vous.
Merci à papy de mon avoir invité sur cette OP, en arrivant je ne savais pas vraiment quel serais mon rôle sur celle ci.
Pour commencer de belles rencontres yucca et Boeuf , le courant est de duite passer , et grand plaisir à revoir Papy .
Yucca à déjà presque tout dis , départ pour l ami se en place ,filature etc.... tout été bien ficelé
De superbes paysage de la neige , tous les éléments sont la pour un immersion total.

Pour ma.part un scénario très cohérent (me.serais crus au boulot ) .
Mise en batterie de la pièce de artillerie et du QG , et la c est parti on tape dans le dur , transmissions, Topo .

Pour ma part je ai essayé de animer le réseau radio au plus proche de la réalité avec les procédures réelles, histoire de me remettre dans le bain ,et surtout je me suis retrouvé face à des opérateurs réceptifs et qui apprennent vite et qui on envie de le vivre à fond .

Avec Yucca nous avons joué les mise en batterie et tir au plus prêt de la réalité en demandant d'ailleurs quelques fois des délais afin de rendre la cadence de tir plus réaliste.
J ai soumis à Papy quelques idées dans se sens.

Pour la Topo , les coordonnées UTM c est le nek plus ultra , plus précises et surtout plus facile à utiliser.

Les transmissions domage que la radio prévuet au départ sois tombé en rade.

Jolie destruction de la pièce, propre encore bravo ça prouve à quel point vous êtes pro.

Le deuxième jours on remet ça malheureusement les délais on jouer en défaveur de Pix et escouade .

Pour le binôme SMP beaucoup de bonnes choses et ça nous donne un axe de travail que du positif.
Et enfin la petite traque d écho, que du bonheur , ou g repris de bon vieux réflexes , topo déplacement approche et destructions.

Que dire de plus à part génial.

Encore un grand merci de votre confiance en espérant que ma prestation est été à la hauteur de vos attentes

Amicalement Sgt Barnes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson   

Revenir en haut Aller en bas
 
OP ZEUS les 22 et 23 Janvier 2017 - Prépa Ecusson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie grillades le 15 janvier 2017
» Traversée de Paris Janvier 2017
» Tournoi National de l'ASPTT Lille 7 et 8 janvier 2017
» Janvier 2017 : Parachute ventral ....
» SAMEDI 14 JANVIER 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jok'Air - Equipe de simulation militaire dans la Loire :: Planning :: Débriefing-
Sauter vers: